La morille et le tricholome, champignons de printemps

Si l’automne reste la saison phare des champignons, au printemps la nature renaît et certaines variétés sauvages sortent alors de leur cachette. Morilles et mousserons sont les stars de la saison : focus sur 2 champignons printaniers.

La morille

Cette vedette de la cuisine, qui se consomme cuite sous peine d’être toxique, est idéale en sauce avec une recette de volaille déglacée au vin jaune. La morille se fait rare et discrète : on comprend donc pourquoi elle est synonyme de repas de fête !

Elle se déguste fraîche mais supporte tout aussi bien d’être déshydratée, la Maison Vialade la propose d’ailleurs sous ces deux formes. Pour leur redonner toute leur superbe, il suffit de tremper vos morilles séchées dans un mélange de lait et d’eau. Pensez à conserver le jus de trempage qui sera une excellente base pour lier et parfumer votre sauce.

Découvrez nos recettes de risotto aux morilles et de noix de coquilles Saint Jacques aux morilles et pommes de terre Charlotte façon risotto.

morilles vialade recette volaille

 

Le tricholome

Le tricholome de la Saint Georges est aussi appelé « mousseron vrai » ou « mousseron de printemps ». Il est très recherché autour de la Saint Georges le 23 avril, d’où son nom. Ce champignon aux saveurs délicates préfère le soleil à l’ombre et pousse de manière dense en groupes resserrés ou « ronds de sorcière ».

Il est apprécié des connaisseurs, d’autant qu’il ne faut pas le confondre avec son faux jumeau l’inocybe de Patouillard qui est quant à lui toxique. Le tricholome a une odeur caractéristique de farine voire de pain mouillé. Son goût prononcé s’accommode très bien en omelette ou pour accompagner une viande par exemple.

Vous l’aurez compris, ce duo de saison très parfumé annonce le retour des beaux jours et des délicieuses poêlées de champignons !